Vivre le surdon

    Inscrivez-vous pour recevoir les prochaines actualités et articles par email :

    J'accepte la politique de confidentialité

    Faux-Self : quand la peur paralyse toute forme de vie et de changement

    En tant que mécanisme de défense, le faux-self envahissant est le résultat d’une grande difficulté à adapter sa distance entre soi et le monde extérieur. Soit l’autre n’a aucune place et aucun moyen de nous toucher, parce qu’on reste derrière un masque hermétique et inamovible, soit on s’efface pleinement au profit de l’autre, au point … Lire la suite

    Faux-self, pourquoi on ne peut pas s’en sortir tout seul ?

    Parce qu’on ne travaille pas une problématique de rapport à l’autre sans l’autre Avoir un faux-self qui prend trop de place, qu’il s’agisse d’un masque figé ou au contraire, d’une posture de caméléon, est une stratégie inconsciente visant à se préserver de la relation à l’autre. Caché derrière une armure inamovible, celui-ci ne peut pas … Lire la suite

    Le Faux-Self Caméléon : disparaître pour mieux contenir le monde

    Se fondre dans l’autre pour oublier son propre vide Le faux-self caméléon s’adapte totalement à l’autre parce qu’on ne s’est jamais adapté à lui. On ne l’a pas écouté, pas rassuré, pas contenu. Ou pas assez. Ou pas comme il fallait. Quelle que soit la raison, le caméléon n’a pas ressenti un sentiment de sécurité … Lire la suite

    Comment l’enfant construit un Faux-Self ?

    Pour bien grandir, il faut deux conditions… Être bousculé dans ses habitudes et être contenu dans ses angoisses. C’est l’alternance de ces deux situations qui oblige à grandir, à avancer, dans le déséquilibre permanent. On met l’enfant en situation d’apprendre de nouvelles choses : cela le bouscule et l’oblige à trouver des ressources pour faire … Lire la suite

    4 questions à se poser pour faire de son Faux-Self un atout

    Cela peut vous paraître bien étrange. Comment un mécanisme de défense aussi douloureux et contraignant que le Faux-Self pourrait-il bien devenir une ressource ? A première vue, on préférerait s’en débarrasser, le mettre au placard, jeter la clé et ne plus jamais le sentir reprendre le contrôle de notre vie. Et pourtant, une fois remis à … Lire la suite

    Faux-Self et souffrance au travail : des conséquences sous-estimées

    Une capacité d’adaptation très limitée Tenir une place professionnelle avec un faux-self, c’est être contraint d’adopter majoritairement les mêmes comportements et les mêmes discours, avec une créativité très limitée. Pourtant, mener de front sa carrière implique régulièrement des changements de poste, de mission, de service, d’entreprise…Tout cela demande une certaine capacité d’adaptation, tandis que le … Lire la suite

    Faux-Self : redonnez du sens à votre parole

    Le Faux-Self en tant que masque figé nous met en situation d’être un acteur perpétuel. Un acteur qui n’invente donc pas son texte, mais peut seulement dire ce qui correspond au personnage qu’il se doit d’assumer en toutes circonstances. Apprendre à vivre avec un Faux-Self, c’est aussi et surtout, se réapproprier sa parole pour lui … Lire la suite

    Faux-Self et rapport au corps : incarner en soi le conflit permanent

    Le corps vide et le corps armure Si l’on admet que le corps métaphorise nos enjeux psychiques, alors il est évident que le fait d’avoir un faux-self modifie considérablement la façon dont on se pense, se sent et se traite en tant que sujet incarné. Consolider perpétuellement son armure tout en se sentant désespérément vide, … Lire la suite

    La bête de foire vous dit merde

    Les reportages, les livres spécialisés et autres supports médiatiques dessinent des publics HP un portrait fixe et pas tout à fait reluisant. Le surdoué se situerait de façon très spécifique, à mi-chemin entre le génie incompris et le handicapé social, sur fond de dépression chronique et de sensiblerie dégoulinante. Pour un peu, on troquerait volontiers … Lire la suite

    Ces surdoués qui s’ennuient partout et tout le temps

    Ils se passionnent pour des sujets variés qu’ils finissent par abandonner en cours de route. Se demandent à longueur de réunion entre amis ce qu’ils font vraiment là. Veulent changer de métier ou de sujet d’études tous les quinze jours. Tout ça pourquoi ? Parce qu’ils s’ennuient. Ils s’ennuient à mourir sans jamais vraiment comprendre … Lire la suite